Aux requête, poursuites et diligences de la BANQUE DE TAHITI, SA au capital de 2 514 666 000 F CFP, immatriculée au RCS de PAPEETE sous le n° 6833 B, dont le siège se trouve rue Cardella à PAPEETE.

Ayant Maître Gilles GUEDIKIAN pour Avocat, 17, rue Jeanne d’Arc, BP 20238 PAPEETE, Tel 40 42 42 67, au cabinet duquel domicile est élu.

En présence de :

1°) Monsieur Marurai Jacques Bernard ROBSON, né le 6 août 1981 à PAPEETE, employé de pharmacie,
2°) Madame Maeva Marguerite CAVALLO, née le 23 octobre 1968 à AFAAHITI, demeurant tous deux PK 60 à TARAVAO, BP 8176 – 98719 TARAVAO.

Il sera procédé,

LE MERCREDI 5 DECEMBRE 2018 A 8H00

En l’audience des saisies immobilières du Tribunal Civil de Première Instance de PAPEETE, au Palais de Justice de PAPEETE, à la vente aux enchères publiques au plus offrant et dernier enchérisseur de l’immeuble dont la désignation suit :

COMMUNE DE TAIARAPU-EST
Section de AFAAHITI

• Une parcelle de terre détachée de la parcelle de terre dépendant du lot 18 des terres TEMATATAHOA (partie), TEMAHAME (partie) et vallées VAIRUA et TEARAPUHI (partie) formant le lot 1, cadastrée section AE n° 309 pour une contenance de 11a 21ca,
• Et les constructions y édifiées consistant en une maison d’habitation, construite en dur sous tôles, comprenant un salon, une cuisine, trois chambres, une salle de bains avec wc et un wc séparé, une terrasse et un garage couvert,
L’accès à ladite parcelle s’effectue par un chemin longeant la façade ouest.

Cette vente, qui a fait l’objet d’un CAHIER DES CHARGES déposé au Greffe du TPI de PAPEETE le 06/09/18 où sont mentionnées les charges, clauses et conditions de la vente, sera faite sur la mise à prix de :

MISE A PRIX : 25 000 000 F CFP
(VINGT CINQ MILLIONS DE FRANCS CFP)

Il est en outre déclaré, conformément à l’article 873 du Code de Procédure Civile de Polynésie Française, que tous ceux au profit desquels il pourrait être pris inscription d’hypothèque légale sur l’immeuble saisi devront requérir inscription avant transcription du
jugement d’adjudication.

Enfin, conformément à l’article 881 du Code de Procédure Civile de la Polynésie Française, il est précisé que les enchères ne peuvent être portées que par le ministère d’un avocat inscrit au Barreau de PAPEETE.

EXTRAIT : Signé Gilles GUEDIKIAN